Commission Développement Économique

La Commission Développement Économique s'est réunit pour la première fois du mandat le mercredi 30 septembre.

 

L'objectif de la commission est de définir les enjeux stratégiques pour la Communauté de Communes des Pyrénées Audoises sur le mandat à venir. Au programme :

  • rappel de ce qui existe et des pistes à creuser
  • focus sur la préparation du prochain Forum de l'Emploi
  • préambule aux questions liées à la station de ski
Commission Services aux Communes des Pyrénées Audoises

Écrire commentaire

Commentaires: 4
  • #1

    Jean-Luc SANCHEZ (lundi, 05 octobre 2020 21:49)

    Bonjour,
    S'il est nécessaire de porter un regard neuf et pragmatique sur la situation de la CCPA quant à ses capacités à se projeter dans l'avenir il ne faudrait pas oublier de regarder avec courage et responsabilité le problème que pose la station de Camurac, c'est par un entêtement absurde que son fonctionnement a été maintenu au cours de ces dernières années, la conséquence en fut un déficit permanent inscrit au budget dans des proportions inconcevables lorsqu'on est responsable devant les administrés !
    Le climat change, les conditions d'enneigement du passé y resteront car le futur n'annonce rien de bon.....
    J'espère que nos élus auront le courage d'aborder le sujet avec gravité et le sens des responsabilités plus poussé que ce qui nous a été donné à voir ces derniers temps sur ce sujet-là...il faut avoir l'ouverture d'esprit nécessaire afin de poser avec courage toutes les projections possibles , de la plus négative à la plus positive, ceci afin de ne plus reproduire les erreurs du passé !
    Le plus sage serait certainement de mettre en suspend son fonctionnement le temps de permettre à une commission ad-hoc de travailler dessus, il est certain que notre territoire mérite mieux que ce puits sans fond qui ne fonctionne pas, un vrai projet de territoire, complexe à souhait mais comment en serait-il autrement, nécessite un réel investissement des élus sur le sujet, et pas que pour faire plaisir aux communes concernées ce qui semble avoir été le cas précédemment....
    J'espère donc voir la commission en charge du dossier poser les limites de l'exercice en toute transparence et responsabilité, et pourquoi ne pas mettre en place une large concertation sur le sujet, aidée en cela par un organisme externe afin de ne pas se voir comme trop souvent accusée de prendre des décisions partisanes, il a bien été créé une commission pour les OM, saurez-vous comprendre l'opportunité de faire de même pour ce sujet hautement sensible ?
    Je vous remercie pour votre prise en compte de cet avis et de mes propositions désintéressées
    Bien cordialement
    JLuc Sanchez à GINOLES

  • #2

    Association les chalets du Teil station de ski de Camurac. (mardi, 06 octobre 2020 10:21)

    Réponse à Monsieur JLuc Sanchez de Ginoles.
    Monsieur,
    La situation de la station de ski de Camurac évolue. La station est devenue un Site touristique d’intérêt départemental. De ce fait le département contribue au budget de la station et de nouveaux acteurs économiques arrivent. Vous devriez vous renseignez. Si on écoutait les pessimistes on fermerait tout. En vous précisant que les propriétaires des résidences secondaires abondent largement aux finances de la com com. Heureusement que la com com a la station de ski de Camurac qui va être développée et pérennisée. Il faut plutôt travailler sur l’accueil des touristes car souvent les sourires fait défaut .... c’est trop facile de dire stop il faut fermer..., c’est plus difficile de créer et de dire on va trouver une solution. Notre association se bat et réussi à faire parler de la station de ski et attirer les intérêts.
    Cordialement

  • #3

    www.pyreneesaudoises.fr (mercredi, 07 octobre 2020 14:16)

    Bonjour Monsieur Sanchez,

    Nous avons bien pris connaissance de votre message. Le sujet de la station de ski est un dossier majeur sur lequel la communauté des communes travaille activement. Elle est effectivement déficitaire comme la plupart des stations de ski des Pyrénées mais elle constitue aussi un atout économique et un levier de développement économique majeur pour notre territoire. Vu l'évolution du climat il nous semble effectivement indispensable de la faire évoluer en station 4 saisons. Nous y travaillons. De plus le Conseil départemental de l'Aude, conscient de l'atout que constitue cette station a décidé de nous octroyer une subvention et de développer un partenariat dès la prochaine saison.

    Nous aurons quoi qu'il en soit un débat avec les élus sur ce sujet majeur.

    Mais il faut être conscient que si on ferme tout ce qui n'est pas "rentable" il risque de ne plus rester beaucoup d'activités ni de services sur notre territoire. Pour autant il est de notre devoir d'en réduire les déficits et de la convertir vers une station 4 saisons pour qu'elle réponde aux enjeux du développement durable et des défis de demain.

    Bien cordialement,
    La CCPA

  • #4

    Jean-Luc SANCHEZ (jeudi, 22 octobre 2020 15:16)

    Bonjour,
    Je vous remercie pour vos réactions mais il semblerait que vous ne preniez pas suffisamment en compte un élément avec lequel aucune négociation n'est possible, à savoir le changement climatique et donc la disparition certaine des périodes d'enneigement, d'ailleurs faut-il encore compter dessus !
    En effet à quoi servirait la masse des investissements si c'est pour alimenter un puits sans fond pour ne parler que de la saison hivernale, c'est donc tout le modèle économique qui est à revoir de fond en comble sur ce sujet....
    Il ne s'agit pas ici de discuter de ce qui est rentable ou pas, il s'agit d'avoir une approche critique de la vie du plateau et de redéfinir sérieusement ses capacités à soutenir un développement économique compatible avec les défis du futur, quitte à transformer radicalement le projet et ses objectifs....
    Quant à ce qu'elle devienne (ou reste) un levier de développement économique majeur pour notre territoire je demande à voir par quel bout ce sujet sera mis en discussion dans la plus large des concertations possibles, et pourquoi pas en demandant l'assistance de la Commission nationale du débat public (CNDP) dont l'objet est justement d'être une autorité administrative indépendante chargée de veiller à ce que le public puisse participer à l’élaboration des projets ou des plans et programmes qui ont des impacts significatifs d’un point de vue économique, environnemental ou sociétal.
    Les citoyens et administrés ont aussi des propositions à faire valoir, aux élus d'accepter ce genre de confrontation et de soutenir la controverse, car elle est nécessaire au débat, et l'alimente aussi....
    La CCPA en relevant ce défi renforcerait ainsi sa crédibilité et la lisibilité de ses multiples compétences pour l'ensemble des administrés du territoire, lesquels ont largement eu à se plaindre lors de la précédente mandature pour ne parler que de sujets très clivants, comme les OM par exemple....
    Rien n'est simple je n'en doute pas, mais il me semble bien avoir entendu le président répéter lors de son allocution au moment du renouvellement de la gouvernance que les errements et manquements du passé n'auraient plus cours , je pense donc que nous avons avec le sujet de Camurac l'exemple parfait relevant de ce défi.....
    Il faut savoir saisir l'occasion lorsqu'elle se présente, et ne pas biaiser en débattant en vase clos, car nous traversons une période où le fait politique est marqué par une défiance absolue envers les élus pour une large partie de la population...
    Je vous remercie pour votre attention
    Bien cordialement
    JLuc Sanchez, Ginoles

Documents publics de la Communauté de Communes

Payez en ligne la redevance des ordures ménagères

Nous contacter par courrier, téléphone ou mail


Nos sites web thématiques

logo Communauté de Communes des Pyrénées Audoises